Description

Berlingots & Muscadet, ce n'est pas le résumé d'un repas nantais, c'est ce qui fait connaitre Nantes et sa gastronomie.
C'est bien beau, mais il y a plus que ça à voir et gouter dans la ville.

Les bons restos, gargottes et autres boutiques pas toutes cachées mais pas toujours dans la lumière méritent (ou pas) qu'on s'y attarde.
Prenez votre panier, une serviette, c'est bien le minimum à faire, la route pour tout découvrir est longue.




mardi 13 mars 2012

"Un", brasserie de bord de Loire

Plan : 1 Rue Olympe de Gouges, 44200 Nantes, France
Quartier de la création, création d'écoles supérieures en conséquence, aménagement très orienté bobos, boutiques suivant la tendance de montée en gamme, et évidemment, certains restaurants suivent la tendance, très propre et parfois un peu sans âme.

Le "Un" ressemble d'ailleurs plus à une nouvelle brasserie parisienne qu'à un bistro canaille. Sièges cosy, luminaires design couleurs claires et chaudes bien aidées par la lumière des baies vitrées, je suis fan du cadre.
C'est un bon point déjà, mais le reste ?

Vue sur la cuisine ouverte, ce qui est une bonne idée, le menu du jour aussi, mais on regrettera le choix unique (j'aime les oxymores  :p) bien qu'on puisse marier les plats parmi le reste de la carte.
Au programme, d'ailleurs : plus de nouvelle cuisine française que de brasserie revisitée et un soupçon de cuisine asiatique qui ravigote le menu.




Sur la carte, on trouve le menu du jour, avec comme entrée les Gambas en chapelure, mâche et réduction fruits exotiques, qui n'ont rien d'exceptionnelles finalement. Un point qui saute !  Le Foie de veau et son Cannelloni ricotta et épinards remontaient un peu de le niveau. Égalité !
A la carte, deux plats testés : Tournedos de merlu Teriyaki, pommes de terre Hoisin et l'effeuillé de cabillaud aux herbes et sauce Hollandaise. Pour deux belles surprises, le tournedos se marie très bien avec la sauce Teriyaki et le Cabillaud est bien servi et plutôt bien cuit. Two points !

Tournedos de merlu Teriyaki
Cabillaud sauce Hollandaise

En desserts, le craquage a eu lieu sur le soufflé au grand Marnier, aérien mais un peu fade, le succès à la pistache, qui ne manque pas de saveurs, reste délicat, mais reste surtout sur l'estomac en fin de repas. Enfin, le coulant au chocolat Valrhona est très très bon, le sorbet avec très en accord, mais j'y trouve un peu trop de classicisme. Faut qu'ça vive, tout ça !! One point seulement pour l'ensemble !


Pour surmonter tout ça, le Coteaux du Loir "Patapon" 2009, un rouge très frais et aromatique à souhait, légèrement perlant. Pas de sommelier.


Côté particularités, vous noterez des cours de cuisine le samedi matin, des dégustations de vins le jeudi en guise d'apéritif.
Au total, trois points, dans un calcul aussi unique que subjectif. Je trouve ça suffisant mais tout juste. Mais sur mes quelques visites sur place, je recommande l'essai.

Mais combien ça coûte ?  28€ le menu unique,  entrées 9-13€, plats 17-24€, desserts 6-11€
Mais quand y aller ? Quand vous voulez inviter l'avocat qui vous a fait gagner un procès au tribunal voisin, quand vos parents débarquent en ville, quand vous voulez manger confortablement et voir les couleurs décliner sur la Loire, quand vous avez envie d'une brasserie chic.
Mais c'est où donc ? 1 rue Olympe de Gouges (d'où le nom, bien sûr) 44000 Nantes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire