Description

Berlingots & Muscadet, ce n'est pas le résumé d'un repas nantais, c'est ce qui fait connaitre Nantes et sa gastronomie.
C'est bien beau, mais il y a plus que ça à voir et gouter dans la ville.

Les bons restos, gargottes et autres boutiques pas toutes cachées mais pas toujours dans la lumière méritent (ou pas) qu'on s'y attarde.
Prenez votre panier, une serviette, c'est bien le minimum à faire, la route pour tout découvrir est longue.




samedi 17 mars 2012

A midi, nous déjeunons chez le Baron !

Plan : 33 Rue de Rieux, 44000 Nantes, France
Le vendredi, les efforts consacrés à l'accomplissement de tâches parfois aussi rébarbatives que coûteuses en temps, prennent la pause (si !) et cherchent à se détendre autour d'une belle assiette, d'une belle compagnie ou d'un bon moment. Parfois les trois. Pour maximiser ses chances d'arriver à un tel résultat, ce midi-là, direction Baron-Lefèvre, quartier champ de mars.


Présent depuis dix ans à Nantes, avec un chef qui a pas mal bourlingué et tenu de bonnes auberges au goût affirmé, on sait où on met les pieds. Non d'un gueux ! Allez, en route, Nadine (De Rothschild bien sûr, pas Morano, soyez sérieux deux minutes...)


Décor cosy dans une ambiance de vieille usine avec poutres apparentes et cuisine semi-ouverte (le lieu était jadis un comptoir maraîcher), accueil empressé et agréable dans un univers pas trop sombre, car si les éléments de lumière sont rares, les tables ont le bon goût de jouer les contrastes.

Malgré une salle quasi-complète, le bruit que l'on pourrait craindre reste à un volume correct. Les mots ne sont pas chuchotés, brasserie (si, quand même) oblige, mais pas besoin d'y emmener son casque.
Mais on vient surtout pour y faire un bon repas, que ça soit dans le menu du jour à 18€ le midi, le menu "abordable" et permanent du midi à 25€ ou à la carte (plus cher).

Nous choisissons de prendre à la carte, parce qu'on ne vit qu'une fois et que le plaisir, si ça ne se décrète pas, parfois, ça se commande !

La douloureuse : Menus à 18 et 25€ le midi, carte 20-40€ selon les plats, menus plus haut de gamme le soir.
Les bienheureux : Une dulcinée (ou un Jules) pour un cadre assez sombre (mais bruyant), un visiteur occasionnel dans un trip "Nantes ré-industralisé", des amis de bon goût, de la famille qu'on aime bien.
Le rencard : 33 rue de Rieux, 44000 Nantes (deuxième restaurant à Saint-Herblain près du Zénith)

PS : Pas de photos ce coup-ci, il y a eu un petit problème de récupération :-( Mais visuellement aussi ça rend bien !

Je vous salue bien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire