Description

Berlingots & Muscadet, ce n'est pas le résumé d'un repas nantais, c'est ce qui fait connaitre Nantes et sa gastronomie.
C'est bien beau, mais il y a plus que ça à voir et gouter dans la ville.

Les bons restos, gargottes et autres boutiques pas toutes cachées mais pas toujours dans la lumière méritent (ou pas) qu'on s'y attarde.
Prenez votre panier, une serviette, c'est bien le minimum à faire, la route pour tout découvrir est longue.




vendredi 18 mai 2012

Les midis de l'Alchimiste

Plan : 7 Rue Saint-Denis, 44000 Nantes, France
Plus que changer le plomb en or, ici, l'alchimie vise plutôt à vous faire tutoyer la plénitude par la rencontre avec un élixir de jouvence. si le vin est bon pour la santé, ce resto du midi joue la carte pleinement !

C'est suffisamment rare qu'il fasse très beau à Nantes, alors quand c'est le cas, la recherche de la terrasse perdue bat son plein. côté soleil, pas de place. Côté ombre, cette petite terrasse de la rue Saint Denis, très discrète mais qui s'avère très peu passante et donc plutôt bien vue.



Le restaurant n'ouvre "au public" que le midi, choix étonnant, mais déjà moins quand on sait que Béatrice Dominé, qui tient la maison, est œnologue de profession, et que sa passion lui fait privilégier les découvertes du vin à la restauration tradi.
que font-ils de leurs soirées alors ?? Eh bien, ils font déguster, au cours d'un diner ou d'une réception, avec accord mets et vins sur base viticole (notez dans vos agendas la soirée Côtes-Rotie en octobre !!)

On commence donc par déchiffrer le menu. Et c'est bien le mot. Je remercie Franz Kafka qui a concocté la carte au passage ! Sérieusement, c'est complexe mais pas compliqué : un, deux ou trois plats, en version normale ou "supérieure" (le plat), le tout pouvant être servi avec un accord mets et vins (ou pas). J'ai noté 12 variations de menus. Mais rassurez-vous, sur place, tout est clair.


Le menu choisi, c'est toujours TRÈS plaisant de voir un sommelier qui veut vous faire goûter ses produits. Pas de Porto en apéro ? Béatrice vous apporte trois bouteilles de pineau ou d'un alcool grec lui aussi bâti sur une vinification en deux étapes. Pas banal. Je demande un verre d'apéritif, et je suis servi à l'aveugle. Mon côté joueur aiguisé, je me plante évidemment dans les grandes largeurs, à déguster un chenin blanc de Vendée moelleux, la cuvée de la Douée au château de la Barbinière 2010. Vraiment étonnant et très fruité...

Dans l'euphorie, on en oublierait presque les plats. Il faut dire que ceux-ci présentent plutôt pas mal mais sont un peu moins bien ajustés que les vins.
En entrée, la soupe froide d'avocats à la cardamome et le mille-feuilles pomme-chèvre (avec un pu trop d'huile d'olive) sont quand même bien vus, sortent des lieux communs et son préparés avec des produits frais de Talensac. C'est frais, plutôt sain et bien assaisonné, (I can't get no) satisfaction donc.


En plat vient la déception du jour. Le duo de poissons est concocté avec un trio d'accompagnements, ça fait un peu beaucoup. Le merlu et le saumon ne font pas un mariage spécialement heureux et ils sont un peu trop cuits, mais je salue l'originalité de servir le plat avec les panais sautés et la piperade de poivrons. Le riz quant à lui est assez inutile.

Duo de poissons



Pour accompagner le plat, la version "blanche" était (à l'aveugle là aussi) un Savennières de 2004, très structuré et minéral. La version "rouge" partait sur un vin plus facile, un Chinon fruité, très facile à boire, un vrai vin de plaisir.

Dans tous les cas, c'est une réussite, et vous pouvez évidemment demander un vin qui correspond exactement à vos goûts ou vos envies du moment.
L'est pas belle la vie ?


En dessert, du frais, en verrine, avec la version agrumes et son sorbet litchi, très bien vus pour le temps et pour une fin de repas en douceur. La verrine Mascarpone-pomme-caramel était finalement plus réservée au palais des gourmands mais pèse plus lourd sur la balance de la flemmite de l'après-midi !
Salade d'agrumes et glace litchi
Verrine Mascarpone, pomme et caramel

Je conseille vraiment ce restaurant à tout fan de vin qui se respecte, même si la version "bouffe" stricte vaut aussi le détour, généreuse et modulable avec toutes les formules que vous voulez.

C'est combien ? Menus entre 12 et 22€ le midi selon la formule. Dégustations de vins autour de 40€ le soir avec le repas et selon les appellations.
Pour aller avec qui ? Collègues, oenologues avertis, amateurs de vins de tous poils, ou des amis pour une soirée en groupe (voire y amener son entreprise)
C'est où ? 7 rue Saint Denis, 44000 Nantes (près de la Cathédrale).




Aucun commentaire:

Publier un commentaire