Description

Berlingots & Muscadet, ce n'est pas le résumé d'un repas nantais, c'est ce qui fait connaitre Nantes et sa gastronomie.
C'est bien beau, mais il y a plus que ça à voir et gouter dans la ville.

Les bons restos, gargottes et autres boutiques pas toutes cachées mais pas toujours dans la lumière méritent (ou pas) qu'on s'y attarde.
Prenez votre panier, une serviette, c'est bien le minimum à faire, la route pour tout découvrir est longue.




dimanche 26 février 2012

Les temps changent, et c'est cool ?

Plan : 1 Place Aristide Briand, 44000 Nantes, France
         Il n'y a pas tant de resto "à concept" sur Nantes, malgré toute la diversité qu'on peut y trouver en cherchant, fouinant, goûtant et testant à droite à gauche, qui les cartes, qui les menus, qui les surprises plus ou moins bonnes du chef.

Ici, au-delà du menu classique qui est également disponible, on peut trouver des déclinaisons, des variations, des subtilités autour d'un plat.
ça permet de mieux l'apprécier, même si l'effort prend le risque d'être parfois inégal.



Le lieu respire le restaurant bourgeois de centre ville. Dans sa déco, apprêtée et sobre, son service, agréable sans être complice et sa nourriture, recherchée et consensuelle. Cela colle parfaitement à l'image du quartier, près du futur hôtel de luxe de la ville et voisin d'un resto dont je vous ai parlé il y a peu (voir le brunch vol2).

Ceci dit, on est bien installé et la carte reste attrayante. Trois choix s'offrent à vous le soir : le menu classique à 26€, le menu en "Trois temps, trois mouvements" à 42€ avec trois variations sur un thème à chaque service ou un panaché des deux.
Le menu à 26€ reste dans des sentiers balisés, avec une charlotte de magret de canard fumé et pleurotes ou un velouté de moule, croustillants chorizo et fourme d'Ambert.
Les plats, l'onglet de bœuf, la saint Jacques revisitée ou le Lieu Jaune rôti sont certes des valeurs sûres, mais s'aventurent simplement à la lisière de la découverte gustative quand on voudrait ... que les temps changent !

Trilogie de bœuf
Nous optons donc pour le menu en trois temps/mouvements. Enfin, raisonnablement, parce que nous sortons des gammes de prix classiques et aussi que la somme des petites préparations proposées peut parfois refroidir. Pourtant, le dosage est bien fait, et au cours d'un diner parsemé de discussions éparses, le menu entier peut être gloutonné sans risque.
En entrée, la Saint-Jacques, que certains prendront en guise de plat. Sous quelle forme ? En soupe, rôtie et en coque de champignon. Rien à dire, le produit est bon, plutôt bien cuisiné, dommage que la coque soit froide aussi rapidement.
En plat, le bœuf. Petit bémol quand on se rappelle la carte qui fait de la redondance, mais soit. Les préparations font envie et traitent le produit sous des formes très variées, que ce soit dans le filet, la queue ou en consommé.

Trilogie de Saint Jacques

En dessert, l'ananas. Fruit de saison, rien à redire, le choix s'annonce curieux. Il arrive en millefeuille, poché dans un bouillon de muscadet et rôti, autant dire qu'il a pris cher le pauvre. Je ne me suis pas régalé outre mesure sur ces plats, le bouillon étant une bonne idée en soit, mais avec un goût trop prononcé qui cassait le fruit, le mille-feuille était bon mais la glace n'apportait pas grand chose au produit.

Trilogie d'ananas

Mention spéciale par contre au choix des vins, très ludique et qui arrive à faire participer presque toue la table : selon sa couleur voulue, des feuilles enrubannées séparent les régions viticoles et c'est un vrai plaisir de (grand) gosse que d'échanger les rubans pour décider ... de faire confiance au propriétaire, qui nous aura servi un pinot gris de très belle facture, minéral et légèrement fruité.



Grand resto ou coup d'épée dans l'eau ? Ni l'un ni l'autre, la carte change régulièrement les produits de la trilogie (tous les 2 mois) et un menu moins classique pourra montrer un peu plus le réel savoir-faire de la maison. Service agréable.

Mignardises de fin de repas
Avec qui y aller : Des amis citadins, des épicuriens aux faibles considérations financières, des avides de zapping (de plats !)
Avec qui payer : (midi ou soir) P - 15 €, E/P/D - 26€, Trilogie - 42€
Comment s'y rendre : 1 place Aristide Briand, 44000 Nantes,

PS : Respect pour ceux qui se rappelleront cette référence très 90's


Aucun commentaire:

Publier un commentaire