Description

Berlingots & Muscadet, ce n'est pas le résumé d'un repas nantais, c'est ce qui fait connaitre Nantes et sa gastronomie.
C'est bien beau, mais il y a plus que ça à voir et gouter dans la ville.

Les bons restos, gargottes et autres boutiques pas toutes cachées mais pas toujours dans la lumière méritent (ou pas) qu'on s'y attarde.
Prenez votre panier, une serviette, c'est bien le minimum à faire, la route pour tout découvrir est longue.




dimanche 29 janvier 2012

Un passage sur "Le Grill"

Plan : 35 Rue Poullain Duparc, 35000 Rennes, France

Un repas de Noël en famille, on appelle ça un marronnier. Pas parce qu'on est plein comme des bogues, ni pour les bûches, mais parce qu'il revient tous les ans tel un rituel, et que mine de rien, on s'y attache et il nous manquerait si il n'était plus là. 


Ayant (vous l'aurez compris) de la famille sur Rennes, nous nous en allâmes en quête d'un repas plantureux dans un de ces endroits fraichement rénovés à l'ambiance moderne qui me laisse de marbre. Ou de stuc, plutôt. (cf, le brunch vol1)



L'essentiel est ailleurs, vous me direz. Et bien sûr, je vous répondrais.
Passons quand même au crible ce "grill" et son menu de fête.
La carte ne laisse pas beaucoup le choix, et si le repas de Noël semble de bonne facture pour 35€, le quotidien du resto est un premier indice sur la voie de la non-gastronomie.
Je vous épargne l'énoncé des plats un peu pompeux, pour vous résumer tout cela en une impression fugace d'avoir passé un bon moment mais sans avoir été emballé par ce qu'on y a mangé. Le tout était plutôt pas mal, mais ça m'a laissé l'impression qu'avec un peu plus, on faisait beaucoup mieux.

En entrée, choix entre le Tartare de tourteau et le classique Foie Gras "Maison". Le tartare était vraiment frais, bien présenté, et assez assaisonné quand le foie gras morfondait sa peine avec pour seule compagnie un peu de chutney.
Note pour mes aimables lecteurs : ne prendre du foie gras au restaurant qu'à deux conditions : on en connait la provenance OU aucune autre chose de la carte ne nous plait. Toute autre action n'est qu'un renoncement méprisable, une faute de goût !

 

En plat, le choix se porte sur du chapon ou de la fricassée de Saint Jacques. Le chapon avait gagné en présentation ce qu'il avait perdu en goût, je n'ai pas vraiment été fan de ce plat. Si la Saint-Jacques avait le même joli trait de présentation, la sauce a eu le malheur de la finir noyée, ce qui gâche un peu l'ensemble.

 

Au final, une bûche (quoi, classique ?) s'occupait du dessert des convives, et celle-ci ne m'aura pas marqué, le chocolat étant relativement quelconque. Pas une fausse note, mais une impression que somme toute, il manque quelque chose.


Un mot sur le service : courtois et assez prévenant, même si il n'était pas toujours disponible, jour de Noël oblige, et puis je n'aime pas blâmer un service qui doit un peu courir par manque d'effectif.
En résumé, ça nous fait un bon petit repas pas inabordable, mais pas inoubliable pour autant.

Soyez juges à votre tour à l'occasion, le restaurant dresse un éventail de plats plus larges et moins sophistiqués le reste de l'année.

L'adresse :
Le budget : compter 15€ pour un midi ou un peu moins pour les petites faims. 20+ € le soir.
Avec qui y aller : des collègues en manque de nouveauté, un vieux pote qui vous poke sur Facebook pour manger ou vos potes de sport pour rassurer tous les goûts.
http://www.legrill.fr/ , 35 Rue Poullain Duparc, Rennes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire