Description

Berlingots & Muscadet, ce n'est pas le résumé d'un repas nantais, c'est ce qui fait connaitre Nantes et sa gastronomie.
C'est bien beau, mais il y a plus que ça à voir et gouter dans la ville.

Les bons restos, gargottes et autres boutiques pas toutes cachées mais pas toujours dans la lumière méritent (ou pas) qu'on s'y attarde.
Prenez votre panier, une serviette, c'est bien le minimum à faire, la route pour tout découvrir est longue.




dimanche 29 janvier 2012

Dans quel sens erre-je ?

Plan : 11 Rue Armand Rebillon, 35700 Rennes, France

C'était les fêtes donc, période d'agapes, d'anniversaires et une belle justification pour aller en famille un midi au restaurant, dans un lundi comme un dimanche, le monde en moins, le rapport qualité-prix en plus. Preuve à l'appui avec "L'autre Sens", sur les bords du canal Saint-Matin à Rennes.

Plusieurs billets en ce moment, la période des fêtes a été propice aux restaurants en tous genres, et encore, je ne vous en fais pas l'inventaire complet, non pas que j'en sois modeste, mais je me concentre sur ceux qui m'ont marqué (en bien ou pas d'ailleurs). Et puis j'ai un retard monstre, accessoirement. Et ça va finir par se voir que c'est pas professionnel...








C'est d'ailleurs affreux comme vous saurez tout de moi, je me sens nu, là, d'un coup...
En ce surlendemain de Noël ne disais-je pas, rendez-vous dans cette annexe du Saison (étoilé Rennais) à la carte et au cadre aussi rafraichissants l'un que l'autre.
Menu complet à 19€, deux choix par plat avec une petite mise en bouche simple mais fort efficace, sur un côte de Gaillac moelleux de belle facture, couleur ... couleur "La Poste", en un peu plus noble.





Ce midi, menu unique 19€, pas de choix sauf sur la carte. Si la formule peut repousser, la qualité globale est là, et la déception rarement de mise.
D'ailleurs, l'amuse-bouche proposé ne relève pas du pur décor avec une mousse de sardine délicatement relevée, qui se marie vraiment bien avec les palmiers au cumin servis avec. Des saveurs, c'est ça qu'on attend et si ça ne casse pas trois pattes à un canard boiteux en terme d'originalité, je salue le geste d'autant que c'est bien préparé.


On enchaine donc en entrée avec des "Coquilles Saint-Jacques à la planche, compotée de coings".
Si la présentation porte à croire qu'il va falloir compléter son repas plus loin pour être rassasié, restez assis, ne partez pas, il n'en n'est rien. Les saveurs se combinent bien, l'assaisonnement y est et la cuisson est très bonne, rien à redire, c'est du sérieux.