Description

Berlingots & Muscadet, ce n'est pas le résumé d'un repas nantais, c'est ce qui fait connaitre Nantes et sa gastronomie.
C'est bien beau, mais il y a plus que ça à voir et gouter dans la ville.

Les bons restos, gargottes et autres boutiques pas toutes cachées mais pas toujours dans la lumière méritent (ou pas) qu'on s'y attarde.
Prenez votre panier, une serviette, c'est bien le minimum à faire, la route pour tout découvrir est longue.




jeudi 19 janvier 2012

An Ostaleri Breizh : Le Café Breton

Plan : 14 Rue Nantaise, 35000 Rennes, France
Quand un Nantais s'en va à Rennes, où va t'il ? Au "Café Breton" bien sûr, quitte à raviver de vieilles querelles de clocher.
Et où ça se trouve, le Café Breton ? Rue Nantaise, la boucle est bouclée, fermez le débat !!

Ou plutôt, ouvrez-le, il a des choses à dire, ce bistro !








Ne comptez pas y trouver des blanches hermines à foison, des Gwenn-Ha-Du au plafond ou des serveuses à coiffe.
C'est une jolie salle pleine de céramiques sur les étagères où on se retrouve comme dans un vieux café, à l'ambiance moderne et conviviale.
L'accueil est lui aussi à la hauteur, simple et chaleureux. Et si vous aussi, vous montez un blog, vous serez très bien reçus ;)

La cuisine se fait à la carte, sur des ardoises pas très pratiques mais qui compensent avec des plats de bistro légèrement revisités.
En entrée, quid du crumble de boudin antillais ou du velouté de lentilles au foie gras ? Vous ne saurez pas, nous avons pris une planche,bien présentée, bien achalandée et très variée dans ses saveurs, avec de mémoire une belle tranche de foie gras à droite, un velouté aux légumes d'hiver, une terrine maison et des pieds de porc rôtis en verrine diablement goûtés. 


En plat, ça devient encore plus alléchant, tel "le filet mignon de porc sur une tombée de pommes ananas et raisins. Banane rôtie aux épices et sauce au gingembre". Ouf, un peu long, un peu sucré-salé aussi mais il y a plus classique. Le filet de bœuf sauce au vin avec fourme et gratin dauphinois donne envie de passer l'hiver au chaud, les poissons blancs (cabillaud, lieu jaune) vous font simplement regretter de ne pas pouvoir tout prendre. Ouais, la vie est mal faite, je trouve aussi !


 C'est assez rare que j'aie envie de gouter autant de plats d'un coup, et du foie gras poêlé accompagnant mes aiguillettes cuites rosées (faites le test, c'est pas si fréquent) à la réduction de framboise, aucune fausse note. Je ne fais pas de classement ici, mais c'est une vraie belle découverte !

 Belle proposition de choix de vins au verres, du Chardonnay blanc fruité à l'Anjou très léger ou Aydie de Côtes de Gascogne à 2.90€ le verre.
Les bouteilles, elles, varient autour des 20€, dans des cépages variés et vraiment adaptés aux plats.